Karoutchi et Passi, on oublie tout pour passer à la télé

Étonné par une vidéo du News Show de Canal+ vue chez Arrêt sur images.
Non par les histoires de godemichet d'Audrey Pulvar, mais d'apercevoir dans la même équipe, côte à côte, Roger Karoutchi et Passi.

En 2001, quand son ami Doc Gynéco posait en rouge à lèvres en couverture de Têtu, Passi sortait, sur l'album Genèse, la chanson 7 société va mal.
Si Passi s'y en prend d'abord aux femmes qui "se libèrent, s'émancipent, gouvernent, et portent le slip", il cible ensuite surtout les homosexuels : "Dans la rue, ton fils voit deux pédés s'embrasser, le doute peut passer" (juste après avoir parlé de pédophiles, vive l'amalgame…).
Il conclut sa chanson par "Paul et Gérard veulent se marier et adopter, faut t'habituer / La nature est morte, le progrès et le PaCS l'ont tuée / Cette société va mal".

Aujourd'hui, pour passer à la télé, celui qui est sans aucun doute le rappeur grand public le plus homophobe, fait équipe avec le premier ministre à avoir rendu son homosexualité publique lors de son exercice.

Commentaires

  1. bin oui, ils sont sexistes ("sale pute"), grossiers, ont des moeurs réactionnaires (homophobie, phallocratie), bref ce sont des rappeurs.

    ce qui me surprendrait vraiment c'est d'entendre parler d'un rappeur français gay-friendly et cool avec les filles

    quelque chose me dit que c'est pas demain la veille.

    RépondreSupprimer
  2. Comme je l'ai dit, Doc Gynéco a posé en couverture du magazine gay Têtu.

    Et on doit à MC Solaar une très belle chanson d'amour, Caroline...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modération des commentaires sur les articles de plus de deux semaines

Posts les plus consultés de ce blog

Les éditorialistes menteurs : Colombani sur Sanders

Get A Kool, un festival raté

Karoutchi et les amalgames au fascisme et à Vichy